Publications rapports-financiers

Rapports Financiers

 

IDEMIA et Sopra Steria choisis par eu-LISA pour développer le nouveau système partagé de correspondances biométriques (BMS partagé ou sBMS) permettant de sécuriser les contrôles aux frontières de l’espace Schengen

juin 8, 2020, 15:04
Title* : IDEMIA et Sopra Steria choisis par eu-LISA pour développer le nouveau système partagé de correspondances biométriques (BMS partagé ou sBMS) permettant de sécuriser les contrôles aux frontières de l’espace Schengen

D’ici 2022, le sBMS sera l’un des plus grands systèmes biométriques au monde.

L’Agence de l’Union européenne pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle au sein de l’espace de liberté, de sécurité et de justice (eu-LISA) a attribué un contrat-cadre pour la livraison d’un nouveau système partagé de correspondances biométriques (sBMS) au consortium mené par IDEMIA et Sopra Steria. D’ici 2022, le sBMS sera l’un des plus grands systèmes biométriques au monde, intégrant une base de données comprenant les empreintes digitales et les portraits de plus de 400 millions de ressortissants de pays tiers. Basé sur des technologies biométriques européennes, ce nouveau système répondra d’abord aux besoins d’identification du nouveau système européen d’entrée/sortie (EES), élément central de la protection des frontières européennes.

Le contrat a été attribué à la suite d'un appel d'offres concurrentiel (LISA/2019/RP/05 EES BMS et sBMS) lancé par eu-LISA. D’une durée de quatre ans, le contrat peut être prolongé pour une durée totale de six ans.

L’espace Schengen, zone de déplacement au sein de laquelle 26 pays européens ont aboli leurs frontières intérieures, est essentiel à la libre circulation des personnes. L’utilisation des dernières technologies biométriques permet d’assurer une protection efficace des frontières extérieures. Ce système de correspondance biométrique partagé, visant à lutter contre l’immigration clandestine et la criminalité transfrontalière, deviendra l’un des systèmes biométriques les plus importants au monde lorsqu’il intégrera toutes les bases de données biométriques existantes et futures de l’Union européenne.

Outre sa contribution à l’initiative « Smart Borders » et au cadre pour l’interopérabilité des systèmes d’information de l’UE, le sBMS sera utile au futur système d’entrée/sortie (EES), mais également à de nombreux autres systèmes européens déjà en service, dont le système d’information Schengen (SIS), le système d’information des visas (VIS), Eurodac (base de données européenne des empreintes digitales des demandeurs d’asile) et le futur ECRIS-TCN (système européen d’information sur les casiers judiciaires pour les ressortissants de pays tiers).

« Nous remercions eu-LISA qui nous a renouvelé sa confiance. En tant que partenaire ayant contribué à l’initiative Smart Borders dès son lancement par la Commission européenne et grâce à sa compréhension globale des systèmes européens actuels, IDEMIA se réjouit de pouvoir participer à ce projet majeur. Aux côtés de ses partenaires, le Groupe déploiera des technologies biométriques de pointe et s’engage fièrement à contribuer à l’une des bases de données biométriques à grande échelle les plus exigeantes au monde en matière de précision et de rapidité, au service d’une Europe plus sûre », déclare Philippe Barreau, Vice-président exécutif d’IDEMIA en charge des activités d’identité et sécurité publique.

Les entreprises du consortium accompagnent déjà depuis plus de 15 ans l’Union européenne dans la gestion d’autres systèmes informatiques essentiels de grande échelle, parmi lesquels VIS, SIS et Eurodac. Elles collaborent régulièrement avec les administrations nationales et locales des États membres de l’Union européenne et avec des partenaires du secteur privé, afin de favoriser la circulation des personnes aux frontières aériennes, terrestres et maritimes.

« En tant que leader européen de la transformation numérique et de la sécurité intérieure, Sopra Steria est fier de poursuivre son partenariat de longue date avec eu-LISA en contribuant à la mise en place d'une pièce essentielle et centrale, non seulement pour le futur système d'entrée/sortie mais aussi pour les autres systèmes centraux. Je suis convaincu que ce consortium apporte la meilleure solution et offre de service pour accompagner eu-LISA dans la réalisation de ses défis et pour fournir le futur système biométrique partagé à haute valeur ajoutée pour ses utilisateurs ». Laurent Giovachini, Directeur Général Adjoint de Sopra Steria.

Tags :
Shared-Biometric-Matching-System-(sBMS) Shared-Biometric-Matching-System-(sBMS) 080620_CP FR_EULisa_VDEF