Innover pour le climat et la durabilité environnementale

par Avinash Lunj - Responsable Environnement chez Sopra Steria au Royaume-Uni par Siva Niranjan - Responsable du développement durable chez Sopra Steria Group | minutes de lecture

De la réduction de l'empreinte carbone à l'amélioration de l'efficacité énergétique, l'essor des entreprises durables continue de prendre de l'importance. Pour attirer de nouvelles entreprises, de nouveaux talents et de nouveaux investissements, les organisations sont tenues de démontrer qu'elles placent la lutte contre le changement climatique au cœur de leur stratégie à un large éventail de parties prenantes, notamment les investisseurs institutionnels, les régulateurs, les clients et les collaborateurs. 

La plupart des grandes entreprises l’ont fait en déclarant leur conformité à la réglementation. Toutefois, les organisations qui sont à l'avant-garde des modèles d'entreprise durables en injectant de la créativité et de l'innovation dans leurs pratiques commerciales créent des changements positifs et en tirent également des bénéfices sur le plan commercial. Selon un rapport de l'analyste CDP, « les entreprises qui gèrent et planifient activement le changement climatique obtiennent un retour sur investissement (ROI) de 18 % supérieur à celui des entreprises qui ne le font pas - et de 67 % supérieur à celui des entreprises qui refusent de publier leurs émissions ».

Alors que nous avons moins de 10 ans pour éviter les conséquences les plus graves du changement climatique, il est urgent que les entreprises prennent des mesures et fassent preuve de leadership. Voici un aperçu de la manière dont les entreprises les plus engagées vont au-delà du « business as usual ».

1. Réduire les émissions

Tracer la voie d'une croissance propre : la réduction de vos émissions de gaz à effet de serre (GES) face à une augmentation des activités des entreprises commence par la déclaration des émissions de GES. Ce qui n'est pas mesuré n'est pas connu. Les normes de déclaration doivent aller au-delà des attentes minimales de conformité fixées par les organismes de réglementation.

La déclaration des émissions de GES permet de mesurer les performances d'une entreprise. La réduction des émissions reflète l'amélioration des performances obtenue grâce à :

  • l'adoption des normes de déclaration de la « Task Force on Climate-related Financial Disclosures » (TCFD) ;
  • des objectifs ambitieux de réduction des émissions à long terme, calculés scientifiquement et alignés sur une trajectoire de limitation de la hausse des températures à 1,5°C approuvée par l'initiative "Science Based Targets" (SBTi) ;

...et rendue possible par :

  • la mise en place d’un prix interne sur le carbone ;
  • la neutralité carbone.

2. Se concentrer sur l’énergie

Pour la plupart des entreprises, la consommation d'énergie est une source importante d'émissions de GES, que ce soit pour la fabrication de produits ou l'entretien des bureaux, des usines, des entrepôts ou des centres de données.  L'innovation commence par des locaux répondant à des normes élevées de performance énergétique (telles que HQE et BREEAM), mais va plus loin avec une stratégie d'efficacité énergétique qui englobe :

  • l'approvisionnement en énergie renouvelable par le biais du fournisseur d'énergie et des accords d'achat d'électricité ;
  • la production d'énergie renouvelable sur place, lorsque cela est possible ;
  • l’achat d'instruments d'énergie renouvelable tels que la garantie d'origine (GO) et les certificats internationaux d'énergie renouvelable (I-REC & REC) pour l'électricité et les certificats de gaz vert pour le gaz.

L'augmentation du nombre de contrats d'achat d'énergie verte au cours des 20 dernières années montre que, à l'instar des géants technologiques américains, les grandes entreprises européennes se tournent de plus en plus vers les énergies renouvelables.

3. Réduire les déchets : l'économie circulaire

Le modèle économique linéaire « prendre, produire, éliminer » repose sur la disponibilité d'énergie et de matériaux vierges à bas prix et facilement accessibles, mais il atteint ses limites physiques. En réutilisant les matériaux, une économie circulaire minimise la quantité de ressources qui doivent être extraites et maximise la valeur des produits et des matériaux tout au long de leur cycle de vie.

L'application des principes de l'économie circulaire permettrait de dégager jusqu'à 1 800 milliards d'euros de valeur pour l'économie européenne.  Selon la Fondation Ellen MacArthur, les entreprises doivent jouer un rôle central dans la mise en œuvre des changements systémiques nécessaires pour débloquer cette valeur pour :

  • concevoir les déchets et la pollution en dehors des processus ;
  • maintenir les produits et les matériaux en service pendant plus d'un cycle de vie ;
  • régénérer les systèmes naturels en travaillant avec les clients, les partenaires et la chaîne d'approvisionnement.

4. Embarquer les collaborateurs

La réduction des émissions de GES et la participation à l'économie circulaire nécessitent de profonds changements dans la façon dont une entreprise s'organise et fonctionne. Pour changer, elle doit faire participer ses employés à la nécessité du changement et exploiter leur créativité comme leur esprit d'initiative. Cela consiste par exemple à :

  • informer et mobiliser les employés par l'intermédiaire d’ambassadeurs, de spécialistes et d’organisations partenaires ;
  • écouter les employés et, dans la mesure du possible, adopter et mettre en œuvre leurs idées ;
  • encourager les employés à intégrer la durabilité environnementale dans leur travail quotidien ;
  • soutenir le bénévolat des employés dans le cadre de projets environnementaux au sein de la communauté locale.

Cela passe aussi par la mise en place d'un Système de Management Environnemental (certifié ISO14001) pour gérer les principaux impacts environnementaux (tels que la consommation d'énergie et d'eau, les voyages d'affaires, la gestion des déchets, etc.

5. Mobiliser la chaîne d’approvisionnement

Les entreprises comptent sur leurs chaînes d'approvisionnement pour exécuter leurs contrats et atteindre leurs objectifs commerciaux. Or, dans une économie mondialisée, les émissions de GES d'une entreprise provenant de sa chaîne d'approvisionnement peuvent être jusqu'à quatre fois supérieures à celles de ses propres activités. Elle doit donc engager sa chaîne d'approvisionnement dans la réduction de ses émissions de GES autant que ses employés.

Pour ce faire, elle peut :

  • adopter une politique d'achat responsable, afin de promouvoir l'achat de produits et de services à faible impact environnemental ;
  • tirer parti des développements technologiques pour réduire son impact environnemental global, par exemple en utilisant la technologie de la chaîne d'approvisionnement en bloc pour sécuriser la chaîne d'approvisionnement ;
  • s'engager dans l'économie circulaire et préserver ainsi les ressources ;
  • donner la priorité à ses fournisseurs en fonction des dépenses et des risques liés à leur engagement dans la réduction des émissions de GES ;
  • élaborer un plan d'engagement et de soutien pour les fournisseurs.

Les entreprises qui intègrent des programmes environnementaux innovants dans leur organisation peuvent profiter de ces avantages et soutenir le passage à une économie « zéro émission net »  pour tous.

Sources mentionnées dans l'article :

(Cet article a été publié sur notre site web anglais Sopra Steria le 5 juin 2020)

Search
Ces articles pourraient également vous intéresser

Comment l'Intelligence Artificielle peut-elle renforcer la performance de la Supply Chain aéronautique ?

| Benoit Spolidor, Maxime Claisse

L'Intelligence Artificielle a un impact positif sur presque tous les secteurs d'activité. Cette technologie améliore les processus de prise de décision, créant une gestion rapide et cohérente des opérations. Chez Sopra Steria, nous sommes convaincus que, dans le secteur de l’aéronautique, l’IA doit être pensée et développée de manière spécifique afin de répondre aux enjeux du secteur et maximiser sa valeur ajoutée.

Innover pour le climat et la durabilité environnementale

| Avinash Lunj, Siva Niranjan

De la réduction de l'empreinte carbone à l'amélioration de l'efficacité énergétique, l'essor des entreprises durables continue de prendre de l'importance. Pour attirer de nouvelles entreprises, de nouveaux talents et de nouveaux investissements, les organisations sont tenues de démontrer qu'elles placent la lutte contre le changement climatique au cœur de leur stratégie.

Digital Innovation Factory : Quelle plateforme technique choisir et comment l'exploiter dans le temps ?

| Béatrice Rollet, Simon Herd

Comme nous l'avons vu précédemment, l'expérience numérique et les offres de plateformes nécessitent une quantité massive de logiciels avec de nouveaux services fréquents, des mises à jour et suppressions régulières de nouvelles fonctionnalités. Les organisations adoptent un modèle de plateforme d'entreprise doivent alors posséder une Digital Innovation Factory englobant une plateforme technique.

Digital Innovation Factory : Comment remodeler ses activités de développement de logiciels à l'ère des applications Cloud natives ?

| Béatrice Rollet, Neil Anderson

Pour atteindre ces objectifs, la clé réside dans la mise en place d'une approche logiciels qui positionne les fonctionnalités au coeur de l'attention. Il s'agit de passer d'une vision monolithique du logiciel à une vision beaucoup plus flexible qui tire également parti des technologies qui changent la donne, telles que l'IA, ML, IoT, Blockchain, low code/no code, API, RPA, dans l'ensemble du portefeuille de logiciels.

La plateforme d'entreprise et le DSI à l'ère du nouveau "normal"

| Béatrice Rollet, Marlon Bromfield

Il y a près de vingt ans, Marc Andreessen disait que "le logiciel mange le monde". Cette affirmation n'a jamais été aussi vraie. Et l'entreprise plateforme doit non seulement construire son usine logicielle, mais aussi sa nouvelle Digital Innovation Factory.

Assistants conversationnels : passez à l’échelle

| Patrick Meyer

74 % des entreprises françaises considèrent les chatbots comme un levier de transformation digitale et plus d’un tiers en ont déjà déployé un. En 2020, 80 % d’entre elles pourraient ainsi utiliser un assistant conversationnel. Un déploiement massif qui fait écho aux usages des consommateurs : 69 % privilégient en effet le bot à un échange humain.

Comment utiliser son patrimoine IT pour réussir sa transformation digitale ?

| Andre Bakland, Simon Herd, Béatrice Rollet

Selon Gartner, pour 1 dollar investi dans la digitalisation en 2020, 3 devront l’être dans la modernisation du patrimoine IT. Opter pour la stratégie d’évolution adéquate devient alors un enjeu crucial. Découvrez le point de vue de nos experts.

La Data Science au service de la lutte contre le Covid-19

| Marlon Cárdenas

Dans la situation de pandémie que nous vivons actuellement, la Data Science et l’Intelligence Artificielle peuvent favoriser la création de solutions technologiques pour accompagner la lutte contre le Covid-19. De ce fait, nombreuses sont les disciplines qui s’unissent pour cette cause, notamment la santé. Retrouvez le décryptage de notre expert.

Comment la technologie holographique aide les médecins à dispenser des soins de meilleure qualité

| Scott Leaman

La technologie holographique est en train de conquérir le monde médical, et, au vu de son succès, elle n’est pas près de disparaître. En quoi cette technologie aide-t-elle les médecins ? Et quelles sont les principales avancées auxquelles s'attendre dans un futur proche ?

Comment l'intelligence artificielle va-t-elle transformer l'industrie ?

| Maxime Claisse, Alexis Girin, Benoit Spolidor

S’il n’existe pas aujourd’hui de définition stricte de l’intelligence artificielle, les experts s’accordent à dire qu’elle permet de simuler les capacités cognitives humaines comme la perception, le raisonnement, l’action et l’apprentissage. 

5 grandes tendances pour la transformation de l’aéronautique

| Youssoupha Diop

La 53e édition du salon du Bourget a confirmé la pression concurrentielle grandissante dans le monde de l’aéronautique. Dans ce contexte, la donnée, les outils numériques et l’intelligence artificielle sont vus comme de précieux leviers pour accélérer la transformation et faire de ces défis des opportunités. 

Anticiper sa migration dans le Cloud avec une démarche FinOps

| Marlène Seif, Béatrice Rollet

Source d’innovation et de vélocité, les services Cloud constituent des piliers dans les initiatives de transformation digitale.

Du produit au service : piloter l’industrie aéronautique vers un futur digital

| Philippe Armandon, Gaudérique Garrigue

Face à la hausse constante du nombre de passagers et à la recrudescence de la concurrence, les constructeurs aéronautiques sont aujourd’hui plus que jamais sous pression. Mais tout défi représente également une opportunité.

Comment mieux contrôler et optimiser les coûts dans le Cloud ?

| Didier Teixeira, Béatrice Rollet, Frédéric Janicot

L’adoption de services de Cloud public implique de repenser la gestion financière de son IT.

Standard S5000F : un accélérateur pour la maintenance aéronautique ?

| Cyrille Greffe

Dans les années 90, la rencontre entre les moyens de conception assistée par ordinateur (CAO) et le concept de documentation modulaire avaient donné naissance aux premiers standards ASD (AeroSpace and Defence Industries Association of Europe).

Replatforming applicatif : l’accélérateur de la migration vers le cloud

| Benjamin Chossat

Simplicité de mise en œuvre, coûts maîtrisés et accès à l’élasticité horizontale du cloud : le replatforming s’impose souvent comme la solution de choix pour porter une application métier vers le cloud.

7 stratégies clés pour transformer ses applications par le cloud

| Benjamin Chossat

Comment moderniser efficacement son application grâce au cloud ? 

L’innovation, moteur de la transformation des organisations

| Jean-Bernard Rampini

La valeur entrepreneuriale et la culture de l’innovation sont au cœur de l’ADN des entreprises qui réussissent. Nombre d’entre elles ont intégré une dynamique d’innovation, souvent décentralisée dans les structures opérationnelles ou fonctionnelles de leur organisation.

Innover pour un environnement durable

| Siva Niranjan

Afin d’attirer de nouvelles opportunités, de nouveaux talents et de nouveaux investissements, les entreprises sont soumises, depuis quelques années, à une obligation croissante de démontrer leur conformité environnementale à un grand nombre d’acteurs, leurs parties prenantes. 

Urban Air Mobility : l’avenir de la mobilité se joue-t-il dans les airs ?

| David Elmalem, Sébastien Lautier

Si le rêve de la voiture volante a bien souvent été réservé à la science-fiction, un avenir très concret et réel se dessine petit à petit pour la mobilité urbaine aérienne.

L’accompagnement, clé de l’adaptation du DevOps aux grands groupes

| Gauthier Deschamps

Le Devops accompagne les grands groupes à l’adoption de nouvelles méthodes de travail. Aplanissement hiérarchique, souplesse culturelle, gestion par le collectif…

Comment l’Industrie 4.0 utilise la Technologie de la Blockchain

| Alexandre Eich Gozzi

En début d’année, la première société mondiale de transport de conteneurs, Maersk, était victime d’une attaque massive de ransomware.